yogaméditationyoga prénétalrelaxationsophrologiedo-inréflexologieshiatsuaromathérapie

 

Do-in
un auto-massage simple et efficace venu du Japon…

 

Le do-in tient de la philosophie chinoise du Tao dans son principe, du Shiatsu japonais et de la Médecine Traditionnelle Chinoise dans sa pratique. Mais une pratique similaire se retrouve dans le Sen Do, l'Aïkido, le Tai Chi Chuan ainsi que le Yoga indien.
Si elle vise à l'entretien de la santé, à la prévention des maladies, elle s'inscrit plus largement dans un besoin de vivre en harmonie avec ce qui nous entoure, selon le principe de similitude entre le microcosme du corps humain et le macrocosme de l'univers. Régis par une même énergie, ils sont en interdépendance et obéissent aux mêmes lois d'équilibre.

Selon le Tao et le principe dualiste de l'incarnation, l'Energie (ki, ch'i ou prana) se divise en deux énergies complémentaires et opposées à la fois, une énergie Yin et une énergie Yang, représentées dans le fameux diagramme taoïste.

Si Yin est négative (source de froid, de contraction, de décroissance, de nuit, de silence, d'immobilité, de répulsion, c'est une énergie lunaire, située à la périphérie du corps) Yang est positive (source d'expansion, de croissance, de chaleur, de lumière, de bruit, de mouvement, d'attirance, énergie solaire située au centre du corps).
Trop de Yin dans une zone entraînant « naturellement » un phénomène de rééquilibrage par le Yang qui s'y précipite et vice- versa ; s'installe donc entre ces deux pôles une circulation énergétique permanente, se manifestant par une certaine fréquence vibratoire à l'origine de la vie.

Le Do-in va donc chercher à agir sur ces énergies vitales. Régissant à la fois le physique et le psychique, elles se répartissent selon des flux ascendants ou descendants dans des canaux de circulation, les méridiens ou nadis très nombreux, mais réduits à douze principaux latéraux et deux médians en médecine chinoise.
Il va s'agir de stimuler voire rétablir leur circulation dans le corps (qu'elles ne s'accumulent pas dans une zone au détriment d'une autre) et permettre ainsi de lever des zones de blocages, des tensions, des douleurs, signes d'une stagnation. Mais aussi d'harmoniser, d'équilibrer ces énergies pour qu'elles nous irriguent de manière appropriée en fonction des besoins spécifiques des différentes parties du corps physique et mental.

Il y a donc action sur l'énergie tant du point du vue quantitatif que qualitatif car en effet, l'énergie se porte de manière différenciée dans chaque zone ou organe du corps en fonction des heures de la journée, des saisons, des astres… Elle n'est pas identique partout simultanément ; un jeu très complexe de la vie se fait en nous.
Ainsi Do (déformation du mot chinois Tao) signifie « la voie, le chemin » mais plus spécifiquement la voie juste, celle dans laquelle l'action est naturelle, en harmonie, et pratiquée avec conscience : car il s'agit de conduire l'énergie sur les bons chemins.
Et In, signifiant à la fois « étirement des muscles, des tendons, stimulation des os », nous donne la méthode pratique pour atteindre notre objectif.
En Do-in, certains mouvements corporels s'allient surtout à des techniques de frappe, des massages, des pressions exercées par les mains, la pulpe des doigts, les doigts repliés, les poings…sur différentes zones corporelles ou différents trajets énergétiques.

Apportant une énergie externe, destinée à réveiller et à stimuler les os, les muscles, les tendons, les muqueuses, ces contacts énergiques, (pressions ou légers coups), sont une force insufflée de l'extérieur qui va dynamiser, réveiller, l'organe ou la zone concernée en « chauffant », réchauffant, ranimant le vie en nous.

Car si le froid contracte l'énergie, la chaleur au contraire la disperse en lui permettant de se fluidifier pour mieux circuler dans un sens ou dans un autre. Si la MTC et le Shiatsu appliquent des moxas (bâtons d'armoise compactée incandescents) ou des aiguilles sur certains points des méridiens, si les postures ou les respirations spécifiques en yoga ou Qi Qong, échauffent en générant des massages internes afin de brûler les énergies stagnantes, le Do-in agit de même par une succession régulière de digipressions chauffantes pratiquées sur soi-même. Par auto-massages pratiquées quotidiennement, dans un certain ordre, il est à la fois plus « simple » (ne nécessitant ni l'intervention d'un tiers, ni des connaissances étendues en matière médicale, ni un entraînement physique intense; il s'adresse à tous, personnes âgées, handicapés, enfants, quelques soient nos états et nos âges) mais tout aussi efficace à long terme pour un maintien en bonne santé, que l'on y consacre seulement quelques minutes ou près d'une heure
Chaque action sur une zone spécifique aura des effets thérapeutiques en relation avec les fonctions du méridien ou de l'organe rencontrés. Les pressions plus ou moins appuyées, maintenues plus ou moins longtemps selon les ressentis et les sensations douloureuses, génèrent une connaissance intuitive de nos forces et de nos faiblesses.
Car l'autorégulation énergétique naturelle se faisant souvent difficilement, en raison de nos conditions de vie déficientes (mauvaise respiration, mauvaise alimentation, mauvais équilibre nerveux…), il est alors bon par une pratique quotidienne d'aider à ce rééquilibrage. S'installe également un certain recentrage sur soi. Car ce travail de Do-in, dans le silence matinal (attention, il peut être un excitant en soirée), ne peut se faire que dans un état de calme et de concentration. Etre attentif aux ressentis, écouter les réactions du corps, demeurent les principes même de toute recherche personnelle, afin de conduire l'énergie sur les « bons chemins ».
Sous la pression des doigts, le corps est perçu et exploré dans sa totalité.
Un sentiment d'unité retrouvée traduit cette réunification sensorielle des différentes parties de nous-mêmes : un lien subtil s'établit entre les différents niveaux de notre être. L'énergie ayant souvent été qualifiée d'interface entre le corps et l'esprit, une connaissance subtile se met en place, reliant, consciemment ou inconsciemment, émotions et langage du corps.
La pratique du Do-in est, au-delà d'une seule technique autonome de santé, un véritable temps de relaxation et d'intériorité, dont les effets dépassent largement le bénéfice d'un bien-être seulement corporel. Relier en nous le Yin et le Yang agit sur l'ensemble de notre personnalité en nous permettant de goûter enfin à une véritable harmonie intérieure.

Stages d'initiation à la demande

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


- Tous droits de reproduction réservés, Véronique Menault-Mirande, Tours -

accueil contacts lecorpsubtil.net le praticien bibliographie actualité séances et tarifs liens